1er salon du Véhicule Innovant à Montbéliard (27/28/29 Mai 2011)

« Toc Toc,  je peux venir avec vous ? » lance ma voix auprès de la jeune femme qui était au volant d’une F-City à la sortie du parking.  Ce petit trajet de quelques centaines de mètre avec la F-City permet de mesurer l’intérêt pour ce type de véhicule.  Certes à la finition intérieur type « 2CV »est assez spartiate, mais finalement très plaisant et amusant. La jeune femme m’explique le fonctionnement et nous partons. Aucun bruit à l’extérieur mais pas mal de bruit, toutefois à l’intérieur (l’effet du roulement et de la propulsion). Devant moi, mon ami Fabien pouvait mesurer qu’une voiture électrique n’est pas fait pour rouler très vite (une pointe à 60KM/H pour lui alors que j’ai eu droit à un 45 de mon coté en mode éco conduite) car la batterie de son véhicule était à plat. IL restait encore 12% dans ma navette.

Le weekend du 27,28 et 29 Mai, L’Axone accueillait le premier Salon du Véhicule Innovant (SVI). Un succès populaire avec environ 10.000 personnes sur les trois jours, grâce à une entrée libre.

Cinquante exposants, avec le showroom de 2500 cm2, initiation au design automobile, des conférences, une exposition Peugeot sur les voitures du futur, un simulateur 100 Sensation fortes de, une zone d’essais vélo et scooter et une zone d’essais automobile bref, l’ensemble était très séduisant et nous espérons que les prochaines éditions soient toujours plus passionnante les une que les autres.

Coté voiture nous pouvons citer une Telsa Roadster, un projet MIA Electric (véhicule modulaire citadin), la UPGO (prototype suisse assez intéressant dans sa conception surtout), la célèbre F City de FAM Automobile (qui était utilisé pour faire la navette entre les parkings et l’Axone), GreenWhell et PMTC pour les scooters et Sbarro qui exposait deux voiture esthétiquement très réussit (Surtout la SPEED’R).

Toutefois, l’innovation du salon restera le système MOVITRANS de la société alsacienne SEW USOCOM, qui se matérialise par un module primaire (une plaque par exemple) qui transmet l’énergie électrique, sans aucun contact au module secondaire (présent dans la voiture). Le module secondaire transforme cette énergie en courant continu qui assure le rechargement de la batterie. Un système innovant dont voici l’illustration en vidéo ci-dessous.

Dans l’ensemble l’initiative de la Communauté d’Agglomération du Pays de Montbéliard et de son président Pierre Moscovici de faire de notre région une future place forte du « demain mobile autrement » est un succès pour l’avenir. Un magnifique endroit d’exposition de savoir faire pour une région qui vie autour de l’idée du transport. Vivement l’année prochaine pour la 2ème édition du SVI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *