Bruno Senna invente le pilote de F1 bénévole

L’histoire de la Formule 1 connu depuis toujours, deux types de pilotes : le payant et le payé. Ces derniers étaient l’élite du sport, touchant des salaires entre 700.000 euros et 30 millions d’euros, l’année dernière. La première catégorie est différente. Apportant un budget à l’équipe, ils sont rémunérés par des primes. Bruno Senna invente, lui, le pilote bénévole. Ne touchant aucun salaire de l’équipe, mais n’apportant pas de sponsor non plus.

Lorsqu’un pilote paie son volant, les sponsors offrent leurs concours pour obtenir ce volant (prenons l’exemple de 8 millions de dollars), dans une équipe. Cette dernière généralement distribue deux types de « salaires » au pilote : Ses frais personnels (autour de 200/250.000 dollars) et un système de prime (très souvent une prime pour finir un GP hors des points, qui se chiffre à 75.000 dollars).

Dans le cas de Bruno Senna, pilote Campos Meta 1 en 2010, le besoin est différent. Ses sponsors lui offrent 225.000 dollars  (150.000 euros environ) pour ses frais de déplacements, location, préparation physique. Une première dans l’histoire à ma connaissance. L’équipe espagnole ne lui donnera même pas de prime de résultat, sauf si Senna marque un point par exemple.

Le pilote bénévole est né, l’exemple sera repris à l’avenir.

One thought on “Bruno Senna invente le pilote de F1 bénévole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *