Yamaha Motiv

Au Motor Show de Tokyo, le constructeur moto Yamaha a dévoilée la Motiv. Micro-voiture ayant la particularité d’être basée sur le concept modulaire de l’ingénieur F1, Gordon Murray. Ce dernier travaille depuis plusieurs années sur un concept automobile de ville et propose une plate-forme modulaire iStream, permettant à un constructeur de produire une version personnalisée de la voiture.

Depuis 2008, les relations entre Yamaha et Gordon Murray ont abouti à un concept-car des plus plaisants et plein de promesses. La voiture a été conçue en 15 mois et représente l’aboutissement de la logique de l’ingénieur sud-africain. Le véhicule nippon mesure 2.69m et présente un poids 100kg inférieur à la Smart Fortwo. Côté motorisation, un 3cyl Yamaha de 1L, propulsant les roues arrière et une transmission double embrayage, fournissant 75cv. Le constructeur aux trois diapasons laisse entendre qu’en cas de succès  dans les salons, la production pourrait débuter en 2016 et la voiture vendue entre £8000 et £12.000 (9.600 et 14.000 euros).

Vers une banalisation de l’information de détail

Ce n’est pas la première fois que j’écris sur le sujet des médias. En amont du Grand Prix de Chine 2012, l’information sur la Formule 1 mue encore et creuse le sillon de la banalisation de l’actualité.

L’autre monde médiatique contourne l’intérêt du lecteur pour l’information au profit d’une désinformation d’intérêt. Le pire et qu’il n’y a pas d’excuse et la confusion n’est absolument pas modifié, car la vitesse de l’information est telle que 24h plus tard il y a l’oublie pour une autre information moins importante et encore moins précise. Mais, c’est l’hyper réalité qui se confirme depuis que je l’avais écrit en 2010.

Ce comportement majoritaire m’a fâché je l’avoue vendredi soir. Le pire est à venir. En voulant absolument avoir l’information et donner l’information de détail aux lecteurs. Mais, en l’enveloppant du divertissement, c’est encore plus dramatique.

Gary Moore Tribute

Il y a des jours assez bizarres ou tout s’enchaine dans une spirale de noirceur. Hier, le pilote Lotus Renault GP, Robert Kubica à fait peur au petit monde de la Formule 1 en ayant eu un accident dans un Rallye en Italie, déjà réputé tueur avec un mort l’an dernier. Panique à bord en début d’après-midi, avec le pire et le n’importe quoi dans l’information. Eprouvant. Puis, à 20h, petit tweet et voilà que j’apprends que le guitariste Gary Moore est décédé à 58 ans dans la matinée de cet obscure dimanche de Février. Un choc.

Mon premier contact avec Gary Moore remonte à l’année 1992, lorsque j’ai vu un clip, sur le TOP50 de Canal+, avec le fameux extrait de Parisienne Walkways et cette note suspendue dans le vide, criant sa douleur avant que la virtuosité de cette main gauche magique ne fasse rêver. Cela a été pour moi un deuxième choc, après avoir vu Slash dans un concert. Mes parents m’ont rapidement achetés l’album live de Gary Moore que j’écoute encore souventi. Un album brillant. Brillant comme tout les lives de Gary Moore qui étaient des vrais concerts avec des morceaux de 6min voir 9 ou 10, alors qu’ils ne font que 4 ou 5 min. J’adore le coté improvisation. Evidemment, comme la majorité des aspirants guitare héros,  j’ai massacré son génie durant de longues heures à reproduire sa virtuosité sur ma six cordes. Je pense que je n’y suis jamais tout à fait arrivé. Un jour peut-être avec un peu plus de sérieux…

Comme tous guitariste Gary Moore avait cette manière de jouer, un son particulier qu’ont tous les grands guitaristes. Une marque de fabrique. Adieu.

De toutes les chansons de Gary Moore, il y en a une que j’adore tout particulièrement. Le son, l’ambiance, la voix, la puissance et l’intensité. Tout est réunit, selon moi dans cette chanson : Still Got the Blues…

Le début d’une guerre économique ?

china-stealth-fighter1

L’affaire Renault devient un symbole d’espionnage industriel moderne entre les Etats et leurs secteurs stratégiques. Ceci n’est pas nouveau, mais il faut noter un accroissement, causé, selon les analystes par les BRICA (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Une bataille à la fois politique et technologique.

Un fait n’a pas été réellement repris par les grands médias. Cette semaine, en marge de l’affaire Renault qui secoue l’hexagone, un fait perturbe passablement le Pentagone et les Etats-Unis. Il semblerait qu’il y a eu, d’après des analystes, des vols de données qui pourraient être à l’origine de l’élaboration accéléré d’un avion de chasse furtif dernière génération en Chine. Un concurrent du célèbre F22 de Lockheed Martin.

L’affaire de l’avion remonte à la semaine dernière avec la diffusion de photographie (voir en illustration) d’un nouveau chasseur chinois publié sur internet et qui ont été reprise par le Wall Street Journal cette semaine. La Chine n’a pas fait de commentaires. Tandis que, les USA ont rapidement déclaré que la technologie chinoise était à des années lumières de pourvoir aboutir à ce type d’avion.

Renault indique qu’il a été victoire d’une filière internationale d’espionnage industrielle très organisé. L’histoire nous dira si la Chine est vraiment derrière cela, mais certains faits sont troublants. Il est vrai…

Une guerre économique débute. Elle fera des dégâts sérieux.

McLaren investit dans le numérique

Petite révolution dans le monde de la Formule 1. Après l’avènement de Twitter et Facebook, utilisés par presque toutes les équipes, l’équipe McLaren a nommée pour la première fois de son histoire, un responsable des médias numériques : Derek Harbinson.

La tache de l’anglais est nouvelle pour la formule 1. Avec les nouveaux médias (Ipad, Iphone, site internet web 2.0), le chantier est incroyablement riche. L’intéressé lui-même l’avoue : « C’est un moment incroyablement riche en construction et passionnante dans les médias numériques, avec un boom de l’accès mobile et des tablettes, ainsi que les applications, sites internet désormais plus traditionnel et le marketing E mail, tout cela propose une vaste gamme de façon d’innover, et qui nous permet de communiquer avec nos fans, mobilier les médias et travailler avec nos partenaires. »

La stratégie numérique de l’équipe McLaren-Mercedes sera vraiment intéressante à observer.