Lancement du programme #TomorrowPursuit

Faire découvrir, expliquer et s’attacher au contexte pour raconter l’histoire des structures profondes du sport business et tout particulièrement de la Formule 1. Depuis 2005, ces valeurs ont été la marque de fabrique de TomorrowNewsF1. Souhaitant prolonger l’héritage de cette aventure majeure dans ma vie professionnelle, je souhaitais appliquer ces valeurs au monde réel et élargir son application, via ma modeste implication bénévole auprès d’associations sportives.

Aujourd’hui je lance un programme de 100 jours : #TomorrowPursuit, qui est destiné à soutenir financièrement trois programmes pour les clubs de l’EMBAR, Palente Besançon Handball et le Hand Ensemble Besançon.

Ce programme vise à  faire découvrir, expliquer, soutenir et encourager de petits projets par mon action bénévole,  en accordant des dons en argent  en fonction du nombre d’heures que je consacrerais à chacun jusqu’au mois d’Avril 2017, soit une modeste sommes de 5 euros/l’heure.

Une page Facebook sera créée prochainement.

Les 7 jours de l’EMBAR Féminines – Jour 2 – La (vraie) histoire de Miss Gorette

Quel est le rapport entre Miss Gorette, Madame Pierre à Feu, Raquel Welch et Sheena, Reine de la jungle ? Bon d’accord c’est capillotracté, mais il y a un lien promis. 
Madame Pierre à Feu est une mère de famille bienveillante envers son mari un peu balourd, mais attachant. Raquel Welch, dans 1 million d’années avant JC (1966 pour les cinéphiles) est une icône absolue qui a fait fantasmer toute une génération (nos dirigeants ?) en survivant aux dinosaures. Car il faut le dire, à l’époque la vie ce n’était pas facile.


Mais ce n’est pas Madame Pierre à Feu et Raquel Welch qui ont vraiment inspiré Miss Gorette. Non je peux vous l’avouer maintenant, c’est Sheena, Reine de la Jungle. Genre de Tarzannerie nunuche, hérité d’une BD du temps bénie des colonies (Michel Sardou sort de ce corps !), ce film sorti en 1984 est une FBI (Fausse Bonne Idée).
Alors dans ce petit film de genre, il y a des fauves, un assaut de prison par des chimpanzés et un éléphant ayant une passion pour les hélicoptères en carton. Mais ce qui résume assez fortement l’ambiance du film est qu’il y a surtout la première attaque mortelle de flamants roses (ça vous la coupe hein ?). Et là tout bascule quand Sheena chevauche pour la bataille finale un zèbre qui est un poney peinturluré qui fait illusion de loin.

s6
Bon je ne vous ai pas donné envie de voir ce film (rare), mais maintenant vous ne pourrez pas dire que vous ne connaissez pas l’histoire derrière Miss Gorette !

Teaser « la Team B fait du sandball »

Ces derniers mois je me suis énormément amusé avec l’équipe Senior fille B de l’AS Palente Orchamps Handball. Un rapport d’amitié plus que d’intérêt sportif avouons le. Ainsi, la semaine dernière les filles ont fait leur dernier entrainement de la saison sur le terrain de Sandball de la Malcombe à Besançon. L’occasion de faire les foufous et de travailler sur un ultime délire. Voici le teaser.

Evolution de la puissance moteur des Vaillante F1 (1954-2005)

Cela fait environ 20 ans que j’ai découvert le personnage de Michel Vaillant. Mon premier numéro était « Le Maître du Monde » et je suis tout de suite tombé sous le charme de cette équipe Vaillante et de son personnage principal. Pourtant depuis plusieurs années, une question me hante sur les performances des machines imaginées par Jean Graton depuis 1957. Essentiellement les Formule 1. Comment leurs moteurs ce situaient t’ils par rapport à la concurrence ?

Notons que Vaillante n’a pas réellement débutée en Formule 1 en 1957/1958, mais bien en 1954, selon plusieurs archives. Henri Vaillant avait acheté des Connaught à moteur Alta 4cyl en fin de saison et ensuite modifia la voiture avec un 8cyl maison pour la saison 1955 avant la fameuse 571 que vous voyons dans le « Grand Défi ».

Aujourd’hui la puissance moteur d’une Formule 1 n’a pas vraiment d’intérêt et ne procure guère un avantage. Mais entre les années 50 et le milieu des années 2000 c’était un facteur important. Alors je me lance et fait une évaluation de la puissance des Vaillante F1 de 1954 à 2005 :

1954 : 4cyl, 2500cm3, 240cv

1955 : 8cyl, 2500cm3, 260cv

1956 : 8cyl 2500cm3, 260cv

1957 : 6cyl, 2500cm3, 280cv

1958 : 6cyl, 2500cm3, 280cv

1959 : 6cyl, 2500cm3, 285cv et V12, 2500cm3, 310 cv

1960 : V12, 2500cm3, 315cv

1961 : V8, 1500cm3, 185cv

1962 : V8, 1500cm3, 200cv

1963 : V8, 1500cm3, 210cv

1964 : V8, 1500cm3, 225cv

1965 : H12, 1500cm3, 240cv

1966 : V12, 3000cm3, 375cv

1967 : V12, 3000cm3, 410cv

1968 : V12, 3000cm3, 420cv

1969 : V12, 3000cm3, 435cv

1970 : V12, 3000cm3, 455cv

1971 : V12, 3000cm3, 475cv

1972 : V12, 3000cm3, 485cv

1973 : V12, 3000cm3, 485cv

1974 : V12, 3000cm3, 490cv

1975 : V12, 3000cm3, 490cv

1976 : V12, 3000cm3, 490cv

1977 : V12, 30000cm3, 520cv

1978 : V12, 3000cm3, 520cv

1979 : V12, 3000cm3, 520cv

1980 : V6, 1500cm3, 540cv

1981 : V6, 1500cm3, 580cv

1982 : V6, 1500cm3, 620cv

1983 : V6, 1500cm3, 660cv

1984 : V6, 1500cm3, 750cv

1985 : V6, 1500cm3, 800cv

1986 : V6, 1500cm3, 880cv

1987 : V6, 1500cm3, 930cv

1988 : V6, 1500cm3, 650cv

1989 : V12, 3500cm3, 640cv

1990 : V12, 3500cm3, 700cv

1991 : V10, 3500cm3, 690 et 710cv

1992 : V10, 3500cm3, 750cv

1993 : V10, 3500cm3, 760cv

1994 : V10, 3500cm3, 780cv

1995 : V10, 3000cm3, 710cv

1996 : V10, 3000cm3, 730cv

1997 : V10, 3000cm3, 750cv

1998 : V10, 3000cm3, 770cv

1999 : V10, 3000cm3, 800cv

2000 : V10, 3000cm3, 810cv

2001 : V10, 3000cm3, 820cv

2002 : V10, 3000cm3, 850cv

2003 : V10, 3000cm3, 870cv

2004 : V10, 3000cm3, 900cv

2005 : V10, 3000cm3, 920cv