Critique Ciné – Année 2014

S’il y a un loisir que je m’accorde c’est le cinéma. En 2014 j’ai été voir 31 films. Souvent des films américains d’ailleurs et l’ensemble cumule un note de 7,25/10 ce qui s’inscrit dans un déclin permanent depuis deux ans. Il y a eu de belles surprises, mais aussi pas mal de déception.

La meilleure note de l’année : The Judge avec 10/10.

Voici les critiques de l’année 2013 de tout les films que j’ai été voir :

The Judge10/10 – Robert Downey Jr s’offre un rôle émouvant et une histoire de relation entre un fils et son père à l’âge adulte. Un film sur la construction de chacun, de ses victoires et échecs. Robert Duval est dur, froid, ce qui rends l’ensemble follement intriguant et la larme coule sur la fin.

Astérix et le Domaine des Dieux7/10 – Cela fait plaisir de retrouver le petit gaulois en « dessins animés » cette version le fait revivre. Réellement. Mélangeant la BD et des clins d’oeils moderne (The Advengers par exemple) et les dialogues sont efficaces parfois redondant mais pas hilarant. Toutefois, cette épisode est une jolie fable, mais j’ai trouvé le thème daté (Ruralité vs Ville moderne). Sa construction joue beaucoup sur le ressort du Blockbuster (visons l’export). C’est un joli divertissement sur un des épisodes les plus réussi d’Astérix, un des plus critique socialement aussi dans les année 60. 
Les jeunes enfants risquent de ne pas tout comprendre par contre…

Hunger Games 3 Pat17/10 – Le fond de l’histoire est intéressant (la résistance), mais la forme commence à devenir une caricature. Il y a des moments lents (pour faire une partie 2) et surtout la recette de la larme toute les 30 min commence à lasser. J. Lawrence dans HG c’est devenu une fontaine de larmes et un tir à l’arc en 2h. Elle vaut nettement mieux que cela. Pour l’action, passez votre chemin, l’opus est plus psychologique.

Interstellar 9/10 – J’aime beaucoup Nolan, il nous livre un très bel objet cinématographique. Esthétiquement merveilleux. Mais il y a un Mais et même deux Mais :
Premièrement la musique d’Hans Zimmer est peu inspirée, peu innovante et surtout irritante.
Deuxièmement une question : c’est quoi le fond de l’histoire ? c’est assez trouble et finalement je reste sur ma « fin »… Cela ne m’empêchera pas de le revoir toutefois !

The November Man8/10 – Ce n’est pas une révolution dans le genre. Mais c’est beaucoup mieux que Taken et l’histoire inspirera des suites (si le film marche). Violent, avec peu d’humour, mais efficace. Pierce Brosnan a voulu ne pas jouer James Bond, c’est tout à son honneur, mais on a du mal à s’attacher à son personnage finalement…

Gone Girl9/10 – Le thriller de l’année c’est incontestable. Le rythme du film alterne le lent et l’accéléré et l’histoire est juste machiavélique. L’ambiance nous plonge dans le doute et le sombre aspect de l’être humain. Rosamund Pike est simplement parfaite, mais ses dernières scènes sont une blagues.

Dracula Untold8/10 – Une surprise. Mélange entre la vraie histoire de Vlad Dracul et la mythologie créée par Bram Stoker. Il y a un peu de « 300 » dans le scénario, mais les effets spéciaux sont haut de gamme. L’ensemble est inventif, mais j’ai peur que cela se finisse en franchise…

Sex Tape7/10 – Rien d’hilarant dans cette comédie qui est surtout une sorte de gigantesque message de prévention sur le net, avec l’ensemble des réflexes humains qui sont couvert en 1h35 sur le sujet. C’est ce qu’il y a de plus intéressant dans le film, mais si vous voulez rire, regarder la bande annonce.

Sin City, j’ai tué pour elle8/10 – Graphiquement superbe (comme le premier) et la narration se déroule comme un roman. Ce qui est très intéressant au cinéma. Une très bonne distribution avec des personnages ayant chacun son péché (colère, vengeance etc…)

22 Jump Street8/10 – Nettement mieux que le premier, ce second volet est vraiment décalé, drôle, savonné avec des changements de rythme propice à l’éclat de rire. De plus, l’histoire est un remake du premier, mais avec le côté « j’ai 30 ans et je suis en décalage avec ces gosses de 20 ans », et une réflexion sur l’amitié dépendante. Un très bon moment.
Nota : Le générique de fin est excellent.

The Expendables 35/10 – Incontestablement le meilleur de la série. Le premier était une idée, le second une parodie de l’idée. Mais ici nous avons une vraie histoire avec un méchant (M. Gibson) crédible, A. Banderas très bon, l’ensemble est cohérent et spectaculaire. Bien que certains effets spéciaux soient cheap, le film a un bon rythme.

Gardiens de la Galaxie8/10 – Ce n’est pas vraiment un spectacle pour les enfants de moins de 10 ans (dont les parents cachaient souvent les yeux durant la séance). C’est drôle (le Râton dézingueur est THE star avec « Je s’appel Groot » et le générique de fin), l’ensemble est intéressant et rythmé. Mais l’histoire ne raconte rien d’intéressant, l’intrigue est survolé et… il y a un détail qui m’a gêné : Avec ce film, Marvel tente de faire une franchise à part en faisant…un remake de Star Wars avec quasiment les mêmes recettes.

Nos pires voisins5/10 – Rien de neuf tout est dans la bande annonce. C’est amusant sans être vraiment drôle. Une morale chamallow reniflé à des kilomètres à la ronde. Le seul intérêt réside dans le parallèle entre deux passages de la vie : Entrer dans la vie active et devenir parent. En gros une manière de pointer du doigt le passage d’une génération à l’age adulte.

New York Melody9/10 – Les salles de cinéma ayant la particularité d’avoir la climatisation je m’y suis réfugié et là ? Grosse surprise. C’est joli et dur à la fois (ben oui j’ai tiré une larme – un effet de la clim peut-être). Un petit film avec de la musique, des sentiments, de bons acteurs, une histoire qui n’est pas nian nian et à l’intrigue que tu captes à 15 kilomètres, mais surtout j’ai une furieuse envie de le revoir…

Transformers l’Age de l’Extinction3/10 – Titre prémonitoire. Comment réaliser un film de 2h45 aussi lent, chiant, des effets spéciaux sans intérêts, avec l’action/histoire pompant d’autres films (Robocop, James Bond etc..), monté par un épileptique et dont le seul dialogue tout le long est : « tu fais gaffe à ma fille. » Visiblement il y aura une suite, mais ce sera sans moi. C’est l’âge de l’extinction…

Triple Alliance7/10 – Une histoire complètement fofolle avec en message de fondtrois histoires sentimentales. D’un côté une femme qui pensait que tout était parfait alors qu’en réalité non. Une autre cherche encore le parfait et une autre qui ne se pose pas encore de questions sur le parfait. Pour résumer c’est ça, l’illusion du parfait. C’est un bon divertissement, une bonne comédie avec de bonnes actrices. Bref j’ai aimé.

Albert à l’Ouest8/10 – Si vous aimez les comédies en clin d’œil c’est le divertissement qu’il vous faut. C’est idiot, intelligent avec une histoire reprenant les problèmes existentiels d’une génération (les trentenaires) dans le Far West ou tous était hostile ! Moralité de l’histoire on aurait été des fiottes

Edge of Tomorrow9/10 – Au début c’est assez déroutant, l’impression de déjà vu perturbe le cerveau. Mais cela nous passionne de savoir « l’après » et l’ensemble est vraiment très intéressant et spectaculaire. Tom Cruise est impeccable et vulnérable (notez le c’est collector) et Emilly Blunt est assez étonnante dans ce registre (en plus d’être jolie). Un bon film SF à voir.

X-Men Day of Future Past8/10 – Si l’ensemble est naturellement spectaculaire. L’histoire uchronique est intéressante (un retour vers le passé pour changer l’avenir – bref Terminator quoi), mais l’ensemble est complexe et car il y a jusqu’à 4 intrigues dans l’histoire (Surtout le Magneto des années 70 qui évolue sans que l’on sache pourquoi à la base). Finalement c’est un film plein les yeux. Probablement un des meilleurs X-Men.

The Amazing Spiderman 28/10 – Tout simplement le meilleur de la franchise. Certes les méchants n’ont jamais été super super dans Spiderman, il y a quelques longueurs par moment, mais l’histoire est fidèle au personnage. Mélangeant humour (plus qu’auparavant) et drame (fidèle au destin du héro justement).

Qu’est ce qu’on a fait au bon dieu6/10 – A l’image des comédies françaises depuis un moment, tout se résume sur la bande annonce, le thème du film et un duo de comédien (Chantal Lauby et Christian Clavier) en service minimum. Le reste est un jeu de répliques fades. Le pire est d’avoir un ressort dramatique trop gros pour que cela étonne finalement. C’est un divertissement mais qui n’apporte rien (au contraire de son aspect politique), hormis prendre 1h30 d’un sale temps et 3 rires.

Captain America, le soldat de l’hiver7/10 – Spectaculaire et charnière dans l’évolution des prochains films Marvel. Le scénario repose sur un principe simple : Idra = Illuminati, avec toute la conspiration qui va avec. L’ensemble est vraiment bien fait et ne repose pas sur l’héroïsme chiant made in America. Un bon divertissement.

Situation Amoureuse : c’est compliqué8/10 – De bonnes répliques et surtout une histoire basée sur le rapport au passé des trentenaires. Pour finir, tout ceci est drôle mais aussi triste, car un peu criant de vérité. Cela m’a flingué ma fin d’après-midi…

Monuments Men9/10 – Un film pudique, filmé avec le respect à la fois de l’histoire et de ses acteurs qui sont des copains dans la vie. Bien entendu nous gardons espoir durant tout le long de l’histoire que les oeuvres vont être retrouvées. J’avoue avoir tiré une larme (ok 2 larmes et deux fois). Un bémol toutefois: l’évolution du personnage de Jean Dujardin dans l’histoire…un peu décevant finalement.

300, la naissance d’un empire5/10 – Soyons clair tout de suite ce n’est pas un chef d’oeuvre. J’y suis allé pour Eva Green et pour me détendre. L’ensemble est spectaculaire, la violence est stylisée, les effets sont impressionnants et sans excès. Toutefois je n’ai pas aimé que le doublage d’Eva Green ne soit pas réalisé par elle, cela aurait donné plus de style à un personnage sombre. Autrement c’est l’histoire d’un film qui parle de sujets d’aujourd’hui en prenant la Grèce Antique comme support. Toujours d’actualité et tellement américain..

Supercondriaque8/10 – une salle qui rigole en même temps que soi est toujours un plaisir. Le trait est exagéré, caricatural mais l’absurde est drôle (finalement rare au ciné aujourd’hui). Un bon moment finalement.

American Bluff9/10 – Une histoire terriblement bien menée, des acteurs qui s’amusent avec nous, une musique raccord avec l’image, du sexy mais pas vulgaire. Des faux semblants et des mensonges avec une moralité : « tu ne peux mentir ou être quelqu’un d’autre sans le payer un jour. »

Robocop3/10 – Nettement moins profonds que l’original de 1987 et surtout nettement moins intéressant. 2h d’un ennuie au point de se demander au générique de fin : « on a vu quoi là ? ». Regardez l’original, certes plus violent et kitch sur les effets spéciaux, mais au moins c’était une oeuvre qui sentait autre chose que le fric.

The Ryan Initiative5/10 – Le fond de l’histoire est vraiment intéressant et inventif. Mais l’ensemble est gâché par des détails qui rends invraisemblable ce film (dire que l’on est de la CIA ou pas, voyage à Paris ou pas, et ou est l’histoire du mariage entendu 4 fois durant le film?) bref, si vous vous concentrez sur « l’affaire » c’est parfait, mais si vous regardez la psychologie des personnages vous allez être déçu. Vraiment. C’est le seul film ou je me suis dis : « mais attends c’est quoi ce truc ? ». Film imparfait. Dommage.

Les brasiers de la colère7/10 – Lent, intense, innocent et froid. Ce drame est une excellente histoire sur fond de crise économique en 2008, guerre en Irak, les conséquences de nos actes, la rédemption, le pardon et la vengeance contre l’injustice. Il ne révolutionne pas le genre, loin de là, mais dégage cette émotion qui nous touche de loin.

La vie rêvée de Walter Mitty7/10 – Un très beau film, les histoires sont belles, la photographie est sublime. On sort avec le sourire du film et tout simplement heureux de débuter l’année comme cela. Bravo.