Critique de critique : Whiteout

Pas de révolution dans Whiteout, un thriller dont les deux seuls intérêts est d’avoir une intrigue se déroulant en Antarctique et  Kate Beckinsale.

La synthèse du film basée sur une bonne idée mais qui a été bâclé et donc le niveau est aussi bas que les températures annoncées dans le film. Pourtant il y a de l’action, une bonne musique, du suspens, de l’intrigue aussi, et le film passe vite, mais nous restons sur notre faim.

Tout est si évidement, digne de Oracio des Experts, qu’on est nous même étonné de la facilité dont tout est décortiqué en moins de temps qu’il en faut. Pour vous citez un exemple, le trio qui mène la recherche dans l’avion cargo russe, va mettre plus de temps à vouloir sortir de l’avion enfoui dans al neige que d’avoir compris comment l’avion est arrivé là, et même de connaitre le type d’appareil et donc sa date. Impressionnant.

Autre invraisemblance, Kate Beckinsale, fait un défilé automne-hiver pour la Redoute dans ce film. Cette actrice est vraiment très belle, mais changer de coupe de cheveux trois scènes de suite est tout de même parodique. Pis, elle va avoir mal à une main à cause du froid, mais elle ne se protège pas le visage malgré les températures extrêmes. Enfin, la bataille avec le méchant (oui y’a un méchant vilain) au milieu d’une tempête de neige réalisé avec des effets spéciaux digne de Julie Lescaut, gâche tout.

Bref pour conclure, Whiteout est une FBI (Fausse Bonne Idée), qui aurait mérité d’être le Abyss du froid, ou un Alien, coté intrigue,  afin de devenir un classique. Mais aucune révolution en perspective pour se film alimentaire qui aurait presque dû sortir en DVD directement. A l’image de nombreux film made in USA d’action ou thriller depuis deux ans.

Note 5/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *