Archives for the month of: novembre, 2008

L’actualité du net de la semaine et dans le monde :

  • Le milliardaire Carl Icahn augmente ses parts de 67 millions de dollars dans Yahoo !
  • Lycos Europe après avoir échoué dans sa recherche d’investisseur va vendre ses actifs
  • Amazone ferme Alexa Web Search
  • Le site de rencontre allemand Be2 lève 15 millions d’euros
  • Oubliez myspace, le réseau du futur de l’univers c’est MyBO…ben voyons…

BOF, pour résumer une critique d’un film ce n’est guère explicatif, mais clair. Le transporteur 3 ne restera pas dans les tablettes de l’histoire. Au point, après un opus 2 plus plaisant visuellement, de souhaité la fin de la franchise et espéré, en vain, que Luc Besson écrive des scénarios avec une histoire en cohérence et non des séries de cascades à la suite.

Le résumé ? Le transporteur, Franck Martin, n’a pas accepté de livrer un colis, donc c’est un amis à lui qui l’a fait, jusqu’à ce qu’il soit tuer. LE colis, c’est une madame rousse et jolie comme tout, joué par une actrice inconnues (Natalya Rudakova), ex mannequin, comme d’habitudes, et dont ce sera peut être le dernier rôle au cinéma avant longtemps. L’histoire a un fond : Une entreprise qui fait pressions sur un ministre ukrainien pour qu’il autorise les dépôts de déchet toxique dans son pays via les ports d’Ukraine. La fille du ministre en otage et en échange de la signature.

Pour le reste, une série de cascade invraisemblable (franchement l’Audi A8 sur deux roues entres les camions c’est limite ridicule.) Vous l’aurez compris je n’ai pas trop aimé le film, et pourtant j’ai bien aimé le 2ème. Mais là c’est un grand n’importe quoi. Plus rigolo que réellement spectaculaire. Ah oui le héro tombe amoureux, pour la première et espérons le la dernière fois. François Berléand est super, mais trop peu à l’écran et moins décisif dans l’enquête. Mais ses scènes avec Jason Statham sont les plus amusantes.

Note 5/10

En me procurant le dernier album des Gun’s N Roses, je me projette 15 ans en arrière dans mon adolescence fofolle, comme si je ne voulais pas grandir, et garder cette période à jamais en marche. Et je dois dire que Chinese Democracy est un bon album. Pas le meilleur du monde, ni de l’année, mais un grand best of du Rock depuis la chute du groupe en 96.

Moi j’ai connu les Gun’s par deux films sur Canal + au début des années 90. Le premier était le dernier inspecteur Harry de Clint Eastwood, ou une scène d’un clip d’horreur est réalisé dans une pièce réfrigéré et on entend Welome to the Jungle. Ma première claque. Ensuite, dans un chef d’œuvre du Karaté (je déconne), Le Ninja Blanc (Americain Ninja 2 bis pour les puristes), avec le très californien Move to the City résonnant durant quelques secondes. Les clips de November Rain, Don’t Cry et You Could be mine ont définitivement envahis mon univers. Je suis devenu fan au point de jouer de la guitare. Bref j’ai appris avec déchirure la séparation du groupe aux milieux des années 90. Alors que j’attendais 1997 avec enthousiasme pour écouter Chinese Démocracy. En vain.

Entre temps je me suis reporté vers Slash qui a sorti un album solo, avec Slash’s Snakepit, son nouveau groupe. En 1997, j’avais lu dans un MAX de l’époque (celui avec le calendrier dedans lol) une ITW de Slash disant que son départ des Gun’s était du à une divergence entre lui et Axl, car ce dernier voulait mettre du rap dans le Chinese Democracy, prévu pour 97. Lui (Slash) après avoir vu les refus de toute ses chansons, il en a fait un album. Mais il y avait un mot d’ordre pour l’ultime album : Revenir à Appetite for Destruction. Un cahier des charges imposé par Slash à l’époque, qu’il a appliqué à lui-même pour les Velvet Revolver en 2004, les Gun’s sans Axl toutefois. L’esprit est là mais il manque l’âme.

Alors après avoir su que, enfin Chineses Democracy allait sortir, j’ai hésité longtemps. Et finalement je l’ai acheté, par curiosité et par souvenir. Et des souvenirs il y en a eu, mais que des bons. C.D. est un bon best of des 15 dernières années du rock.

Franchement hormis Chinese Democracy, la première chanson de l’album, qui est un retour au Welcome to the Jungle par la puissance, le reste est un mixe de Hoobastank, Bon Jovi, Jenifer (si si par certain son du premier album de la belle). Linkin Park aussi, y’a des solos à la Rage again the machine (pour la 9) et Sorry a un son très années 80 dans son solo et son rythme globale, This i love est comme si November Rain pouvait continuer. Scraped, est un You could be mine remixer, bref c’est un grand remixe de ce qui a marché depuis 15 ans mais à la sauce Axl Roses qui cristallise de par sa voix l’ambiance de l’album.

Un album pour ceux qui ne connaisse pas trop les Gun’s mais qui veulent connaitre le mythe. Pour les fans, c’est une déception notable car il n’y a pas de nouveauté entendue. On a juste l’impression d’entendre Slash ici et là, l’imaginant rodant dans l’album, mais pour la plupart des chansons, on l’imagine mal faire cela avec sa guitare.

Nota : Chinese Democracy, Street of dreams, Scraped et This i love sont dans l’esprit Gun’s d’avant.

Il y a trois semaines, Twitter aurait rejeté une offre de 500 millions de dollars de Facebook. Information daté d’aujourd’hui par Kara Swicher, référé par sources anonymes. L’avenir nous dira si l’information est vraie ou restera à l’état de rumeur.

Donc Facebook aurait engagé des pourparlers en vu d’un rachat de Twitter, vers la mi octobre. Dans le cadre de cette opération, il a été offert 500 millions de dollars au service de micro-blogging. Les discussions ont durées quelques semaines pour se terminer par un refus de Twitter. Vraisemblablement à cause que ces 500 millions de dollars n’était pas en cash, mais en action FacebooK, (donc Twitter aurait hérité de 10% du réseau social ?)

Twitter dispose de 6 millions d’utilisateurs, et les millions proposés par Facebook n’ont pas été jugés suffisants. Toutefois, il est à penser que le service star du micro-blog pense avoir trouvé une manière de gagner de l’argent avec son service à la croissance spectaculaire.

Reste que cette rumeur est peut être un moyen, comme l’a fait Facebook par le passé, de faire valoriser un service en cas, ou des investisseurs futurs, ou acheteurs disposent d’un intérêt pour Twitter.

J’en avais déjà parlé en Octobre, furtivement. N’ayant pas vraiment envie de relancer un produit qui n’a que peu d’intérêt pour le moment, j’ai décidé de le recentrer sur une nouvelle ligne éditoriale autour d’un projet que je compte réaliser le mois prochain. Lash.fr sera l’outil de communication (du moins un des outils). Lash.fr va donc évoluer en Décembre.

Une nouvelle ère s’ouvrira pour Lash.fr en Décembre. A Suivre.