Edito : Ferrari smoke on the water

L’affaire du sponsoring Marlboro – Ferrari prend de l’importance.Au point que l’équipe  a été obligée de diffuser un communiqué vendredi. Démontrant son bon droit. Mais une question : pourquoi Marlboro fait encore du sponsoring ?

La réponse est simple : pour entrer dans l’esprit des gens. Car il semblerait que la mémoire des fans de Formule 1 joue sur le long terme. Tout le monde se souvient de Camel, de Gauloise et même de Benson & Hedge (via le buzzz Jordan), sans parler de JPS et Lotus.

Raymond Loewy, qui a dessiné en 1942,  le paquet de Lucky Strike,  avait bien compris qu’il fallait un logo pour reconnaitre une marque. Mais l’évolution marketing est là : un produit, un logo et désormais une histoire.

Sauf que l’affichage de la marque est interdit, comme le logo. Il reste plus que l’histoire. L’histoire d’un code barres qui fait scandale. Si certain ne savaient pas que Marlboro était derrière ce sigle, c’est fait. Et les sites internet vont rappeler que la marque est présente depuis 1972 en Formule 1. Youtube diffuse des images d’Ayrton Senna dans une McLaren rouge et blanche. Bref l’histoire est en marche. Pour le plus grand plaisir de la marque.

Que Marlboro soit sponsor Ferrari n’est pas un problème, le problème est de faire savoir que Marlboro est sponsor de Ferrari avec un code barres. Un bon coup de buzz,  sur fond de polémique,  qui a parfaitement été exploité durant deux jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *