L’histoire de NewziggF1.com

« J’ai pensé à un site qui agrège tout les autres sites de Formule 1, pour être l’endroit source des lecteurs ». La phrase résonne encore dans ma tête. Je sors la voiture de mon garage, nous sommes en Juin 2007. La voix dans mon téléphone portable est celle de Norbert Billaud. 10 semaines plus tard, NewziggF1.com était né.

Ma collaboration avec Fanaticf1.com a débutée à l’automne 2006, mais sans grandes prétentions à l’époque. Je me suis vraiment impliqué à partir de Mars/Avril 2007 dans la ligne éditoriale que nous avons entièrement repensée avec Norbert. Il y a avait tellement à faire à l’époque que chaque idée était bonne et devait être testée. Ici, l’idée était un double héritage. Dans un premier temps le fait que le service de microblogging franco-allemand Frazr (un Twitter Like), était utilisé à la fois comme revue de presse et d’autre part comme live des GP. Il fallait répartir les tâches, pour éviter la brouille du message. Ainsi, il a été décidé de lancer un site, dans le même genre que Digg.com et que Wikio à l’époque.

Avec ce projet nous voulions synthétiser les sources et surtout être un outil central de recherche d’information. L’ambition était alors la même que pour Wikio à l’époque, mais pour la F1 en France. Le webmaster de Fanaticf1.com se lance dans cette tâche, mais le projet ralenti. Ce dernier est hostile à ce projet qu’il prédit à l’échec et pousse de toute son influence pour que ce projet cesse. Nous avons découvert d’ailleurs qu’il avait développé un projet en parallèle avant la sortie de Newzigg, qui s’inspirait beaucoup de Netvibes… Après bien des tensions durant l’été 2007, le service sort en marge du GP d’Italie. Il est jaune, pas très bien fini, mais c’est une version Bêta. Petit à petit l’audience montre que l’idée est bonne et le service termine l’année 2007 sur une moyenne de 500/700 visiteurs par jour.

Toutefois le développement du service est passablement retardé par l’influence du webmaster,  qui lance une version internationale (anglaise, allemande, italienne, espagnole), qui sera un échec total. Entre temps, le personnage avait proposé de fusionner son site (le Netvibes like) avec Fanaticf1.com. Le projet a été étudié mais rapidement abandonné. L’année 2008 se déroule avec un outil basé sur PHPDugg au design imparfait. C’est alors qu’un autre webmaster nous avait approchés pour une collaboration avec son site de Formule 1 d’alors. En échange de cette étude, nous lui avons demandé de lancer une nouvelle version de NewziggF1, ayant enfin les finitions souhaités et basé sur le moteur Pligg, plus fiable. Cela ne se fera pas sans peine durant le début de l’été 2008. La « Big Apple version » ne sortira que le 19 Octobre 2008. Tension encore plus importante. Ensuite, j’ai quitté Fanaticf1.com pour lancer l’aventure Tomorrownewsf1.com et NewziggF1 a été développé par Norbert.

Pourquoi NewziggF1 ? En réalité c’est grâce à ma petite amie de l’époque, qui avait lu un article sympa dans un magazine professionnelle du nom de Newzy. J’ai ajouté le « IGG » pour rappeler la fonction du service et le F1 pour son thème. Ainsi se construit un nom.

Par la suite NewziggF1.com a eu des petits frères (Newzigg Sport, Foot, Auto, Motorsport) et cumulait 150.000 visiteurs par mois. Toutefois, en 2010, nous avons entamés une réflexion sur l’avenir du service. (lire ici pour souvenir). L’objectif était d’être plus social et d’éviter le principe du flux RSS. Ainsi j’ai proposé une version plus légère à Norbert, qui l’exploite depuis Janvier 2011 avec un énorme succès. La Formule 1 est désormais le seul thème exploité et sa revue de presse est visible sur la home page de FanaticF1.com. Son exploitation est plus simple et efficace.

Toutefois, le Newzigg actuel est le fruit d’une réflexion autour des sites de revue de presse par liens. En 2009 la mode était dans ce type de site. Aaalien.com avait été un succès d’estime et je trouvais l’idée intéressante pour les fans de F1. J’ai trouvé le site StandF1.info, édité par Dominique H. Un accord a été trouvé et le succès au rendez vous. Toutefois, il y avait trop de concurrence entre ce service et NewziggF1.com dans l’absolu. Toutefois cette collaboration a permis de réaliser l’ambition de concurrencer le site F1i.com (pas celui d’aujourd’hui, celui de l’époque), en utilisant la même technologie que StandF1.info. Toutefois, le site n’a jamais été parfaitement développée de mon côté. Il n’a eu que 6 semaines d’exploitation, avant de laisser place à une grande page Twitter, que j’estimais alors être le nouveau Digg Like. Nous étions fin 2009. J’ai abandonné en 2010 ce type de projet, afin de me consacrer au développement de Tomorrownewsf1.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *