ML Report : Les 4 cycles de la vie pro

Ce billet a été écrit Vendredi 11 Mai et il est probablement le dernier billet écrit sur un de mes supports pendant un bon moment. Une sorte d’épitaphe virtuelle clôturant une aventure de trois ans couronnées de succès. Pourtant…

Pourtant depuis Janvier je ressens en moi l’envie d’ailleurs. D’arrêter. Les questions se posent et tout le temps les mêmes. Le sens. Le monde change c’est ainsi, moi aussi je change. J’évolue. Mon caractère à l’anticipation me pèse, j’ai posé l’an dernier des questions qui sont aujourd’hui d’actualité et ce degré d’analyse me pèse aujourd’hui. Un peu de recul sur tout cela s’impose, pour repartir.

J’ai l’énergie, je ne l’ai pas perdu, mais j’ai le doute qui s’installe. Qui progressivement m’envahit et perturbe ma vie personnelle. Je n’ai pas à faire subir à ceux que j’aime mes ressentiments depuis 5 mois. Ce n’est pas à eu de prendre des décisions.

Dans une vie professionnelle il existe plusieurs phases d’évolution. Nous passons tous ses caps et c’est à ces moments précis que nous construisons notre personne. J’en connais quatre. La première phase est la construction. La seconde est la consolidation, ensuite l’âge d’or et enfin le déclin. Puis on relance la machine. Chaque phase représente des années. Aujourd’hui, après avoir construit mon identité, consolidé avec Tomorrownewsf1.com, j’ai le sentiment que j’arrive au bout de la logique. Je sais qu’il faut franchir la marche supplémentaire, mais je ne sais pas comment.

J’ai envie d’offrir aux fans de Formule 1 ce qu’il faut, mais aujourd’hui je me demande si ma logique est la bonne. Comprenez que je pense aussi à vous. Vous êtes 15.000 par jour en moyenne, c’est beaucoup pour un seul homme. Au début j’en étais fier, mais je me rends compte du poids que cela présente. La semaine dernière, Tomorrownewsf1.com a eu un souci de serveur. Rien de bien grave pour finir, mais pour moi cela a été un choc. J’aurais pu résoudre ce problème en 48h et être opérationnel pour le GP d’Espagne. Au contraire, j’ai quelque chose qui me retiens. Tout le week -end a été avec un sentiment bizarre, entre l’envie et le doute.

Je prends du recul. Durant ce mois de Mai ou peut être plus. Je ne sais pas encore. Vous allez me manquer, mais je crois qu’il est temps pour moi de mettre fin à une aventure pour voir si j’ai envie de continuer une autre. Revenir plus fort ou pas. Faire autre chose. Je vous tiendrais au courant sur les réseaux sociaux ou sur mon blog personnel www.marclimacher.com. Mais pas tout de suite.

Je vous souhaite à tous une belle saison 2012 de Formule 1.

A bientôt.

Promis.

Marc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *