Web Local : Bienvenue à Regioo.fr

Un nouveau site d’information régional sur la toile, son nom : Regioo.fr, contraction de REseau reGIOnal d’infO. Lancée par l’éditeur bisontin du blog de la Boucle.

Un espace dédié à l’actualité locale/régionale dans l’hexagone, via le concept du digg-like.

Plus d’information ici et ici

Quand le business reprend ses droits sur le “buzzyness”

En période de crise, ce sont les entreprises aux business models « réels » qui s’en sortiront le mieux. Voici ce qui fera la différence.

Il n’y a rien d’exceptionnel à affirmer que lorsque l’économie traverse une mauvaise passe, les plus fragiles risquent d’y laisser des plumes. Et par conséquent, les entreprises positionnées sur des marchés émergents, ce qui est le cas des entreprises estampillées “Web 2.0″, mais pas seulement. Pour le coté “madame Irma”, on a déjà vu plus clairvoyant ou en tout cas plus visionnaire, étant donné qu’il est plus facile de sonner le tocsin lorsque l’incendie est déclaré, que de le prévenir, alors qu’on sait depuis plus d’un an que les pyromanes étaient à l’oeuvre.

Suite de l’article de Newzy « Quand le business reprend ses droits sur le buzzyness ».

Business model Internet, l’illusion du gratuit

Très bon billet sur le blog Mashable France sur l’illusion d’un projet internet gratuit et sa viabilité.

Je voudrais évoquer avec vous le mirage économique engendré par le Diktat des Grands, ce que j’appellerai « La Victoire évidente des Goliaths sur les Davids ». Vous l’aurez compris, je parle de Google, Yahoo & Co… Ces entreprises que je salue et remercie pour leur services de qualité détruisent à leur manière l’économie du Web petit à petit. Non pas que le Web sera voué à disparaître, disons plutôt qu’elles biaisent l’approche que les entrepreneurs ont de cette économie virtuelle. Si nous prenons Google par exemple, 90% du CA est réalisé par la Pub. Vous savez la régie AdSense et AdWords… Ces revenus conséquents permettent à Google de développer des services de qualité totalement gratuits. Et logiquement, nous tous en tant que très rationnel « Homo Oeconomicus », nous ne pouvons pas résister à l’association de mots Qualité/Gratuité. Je ne vous en veux pas, je participe au carnage. Et nous avons tous contribué à créer le Business du Gratuit.

Lire la suite du billet « La victoire évidente des Goliaths sur les Davids« 

Evoluer un site Web 1.0 en Web 2.0 ?

Doit-on transformer un site Web1.0, en site Web2.0 ? Voici une question qu’une personne m’a posée ce week end, alors que nous discutions d’Internet. A cette question je répondrais Oui et Non.

Oui, car je pars du principe qu’il faut évoluer et que Internet est un secteur en perpétuelle évolution. Les sites Web1.0, qui sont souvent des sites d’informations ou de E-commerces, proposent des produits rigides. Que ce soit une dépêche d’agence, ou un produit en promotion. Les forums peuvent être une solution alternative, mais trop difficile et vous coutera beaucoup de temps et d’énergie.

Et non, car il ne faut pas changer pour changer. Je pense que, pour un site d’information par exemple, un projet Web2.0 doit être un produit d’alternative, une option auprès des internautes. Créer une page Netvibes, des blogs ou même un profil Facebook ou un compte Twitter ou Frazr. Mais cela ne doit pas changer votre projet de base. Cela doit être une plus value.

Les internautes consommeront toujours l’information ou le E-Commerce de la même manière. Certains pourront débattre des sujets que vous traitez, mais ce n’est pas la majorité. Toutefois, il ne faut pas se couper de 10% de personnages actifs et susceptibles de donner de l’animation à votre site mais aussi en faire une promotion importante.