Post Place de la Concorde et Vesoul…

Le vendredi 6 décembre, Jean Todt a été élu pour un second mandat de Président de la FIA. Seul. Sans opposition, passablement isolé au fil du temps, celui qui voulait faire un seul mandat a finalement décidé d’un autre destin. La Formule 1 évoluera vers des notions de marketing inconnues. A domicile, Vesoul relançait sa saison avec une jolie victoire contre Colombelles.

Les deux principaux chantiers de Jean Todt à son arrivée en 2010 à la tête de la Fédération International de l’Automobile étaient d’instaurer un nouveau moteur, plus écologique, à la Formule 1 et de signer les nouveaux Accords Concordes 2013-2020. Le V6 1600cm3 débutera ses rugissements en 2014, malgré des surcoûts importants (coût moteur passant de 8 à 20 millions d’euros par année pour les équipes), l’ambition est d’épouser une notion d’écologie que la crise économique a déjà dépassée. Bref une idée de 2007/2008 n’est plus nécessairement une bonne idée en 2013 et à l’avenir. Réduire la puissance des V8 d’aujourd’hui et ajouter un récupérateur d’énergie plus puissant auraient été aussi intéressant et nettement moins coûteux.

L’autre point étant les Accords Concordes 2013-2020. Un accord commercial stratégique pour la Fédération. En effet, le précédent qui était valable 15 ans (1997-2012), limitait les marges de manœuvre de la FIA. Le nouveau donne beaucoup plus de pouvoir. D’ailleurs Jean Todt a augmenté les recettes avec des taxes plus importantes des équipes et une part du gâteau de la Formule 1. Mission accomplie donc. L’homme pouvait quitter la scène. Toutefois non.

Jean Todt se transforme en Michel Platini de la Formule 1. Multipliant les idées pour améliorer le spectacle. Sauf que rien n’est fait pour toucher des vrais problèmes : Les coûts. Annoncer 2 arrêts obligatoires en course, des numéros à vie pour les pilotes et une discipline 100% électrique (alors que les championnats inférieurs suffoquent), ne sont que des solutions marketings (comme les points en 2010 et le DRS). Evitant même les sujets sensibles : Le fait que 8 équipes F1 sont en difficultés, que presque personne ne fait vivre la F2, que la F3 se meurt aussi progressivement et que le règlement F4 est tellement différent en Europe que cela ne permet pas une uniformisation des coûts. Bref, les 4 prochaines années de l’ère Todt n’ont pas vraiment de programme. Cela ressemblera à un mandat sous forme de réactions d’événements enchaînés.

………

Vesoul espérait un bon résultat samedi. L’arrivée de Bouatil et Parisot stabilise un effectif qui avait besoin de confiance. Affrontant Colombelles, classée au même niveau que le CSV dans la Poule 2 de la N1, les jaunes et bleues ont rendue une copie plus qu’intéressante. Le score de 34-26 permet de prendre un peu d’air au classement. Une rencontre hachée par les fautes, mais très dynamique. Le mouvement était perpétuel.

Pendant ce temps, l’équipe de Delphine Girardin en Prenat F de l’ASPOHB gagnait à Auxonne 23-15. Un bon résultat pour cette sympathique équipe qui monte en puissance. Concernant la N1F, elle a perdue 33-22 contre La Motte Servolex.

La semaine débute toujours par un Lundi, un jour nouveau pour une nouvelle semaine au Sud du Paradis.